Nous contacter

Nous contacter

Usine de traitement des aliments

États-Unis

Secteurs Agro-alimentaire

Le défi

Le CO2 venant à manquer, un nouveau réfrigérant devenait nécessaire 

Pendant plus d'une décennie, une usine de traitement alimentaire avait dépendu du CO2 pour son refroidissement basse température. Le CO2 est un réfrigérant très prisé dans le secteur agroalimentaire. Il est écologique, non-toxique et ininflammable. Récemment encore, il était peu onéreux. Cependant, le composé – habituellement obtenu en sous-produit des raffineries de gaz – venait à manquer suite à la fermeture des raffineries locales. Cette pénurie entraînait une hausse des prix tout en affectant l'approvisionnement.

Le site devait trouver un milieu de refroidissement plus fiable. Il voulait donner sa chance au propylène-glycol mais sans enregistrer de baisse de la productivité et sans exposer les produits stockés dans ses frigos à un risque. Il lui fallait un système de test fiable. 

Fiche technique de projet

2 mois

Durée des essais

Jusqu'à 800 000 USD

Économies annuelles

80 %

CO2 remplacé

La solution

Échangeurs thermiques et groupe froid de 30 tonnes réussissent le test 

Nous avons été appelés pour faciliter les essais de la solution de propylène-glycol dans une canalisation du processus existant. Ce système d'essai temporaire allait soumettre le propylène-glycol à l'épreuve du feu avant que l'entreprise n'investisse dans un nouvel équipement de réfrigération.

Durant les deux mois de test, nous devions maintenir le glycol dans une plage de température spécifique – assurée grâce à des échangeurs thermiques de qualité raffinerie et un groupe froid basse température de 30 tonnes capable d'atteindre moins 26°C. Nous avons aussi fourni tout l'équipement nécessaire – cuve d'eau, pompe et accessoires.

la différence aggreko

Notre équipement peut être adapté aux impératifs spécifiques de divers clients.

Notre différence

L'impact

Jusqu'à 800 000 USD d'économies annuelles 

Après validation totale du test du propylène-glycol, la société de traitement alimentaire pouvait remplacer en toute confiance 80 % du CO2 consommé. Ce qui a conduit à des économies annuelles estimées entre 600 000 et 800 000 USD.  

Outre les économies budgétaires conséquentes, le changement était synonyme de résultats exceptionnels pour l'entreprise. Face à l'amenuisement de l'approvisionnement en CO2, elle pouvait maintenir une productivité optimale en employant un fluide de refroidissement plus accessible. Plus important, les aliments produits pouvaient être stockés en toute sécurité à la température parfaite.

« Nous avons coopéré étroitement avec ce client pour imaginer un système de test apte à travailler en parallèle avec les systèmes existants afin de minimiser les perturbations pour sa productivité. »

Confiez-nous vos besoins

Nous vous aiderons à trouver la solution qu'il vous faut