Usine d'éthylène de la côte du Golfe du Mexique

États-Unis

Secteurs Pétrochimie et raffinage

Le défi

Arrêter l'effet domino du dysfonctionnement dans une tour de refroidissement 

Pour toutes les usines de traitement, les temps d'arrêt ont de lourdes conséquences. Quand le coût journalier s'envole à 5 millions USD, c'est encore plus grave. Un site pétrochimique du Golfe du Mexique a été confronté à ce casse-tête onéreux lors de l'effondrement de deux cellules dans une tour de refroidissement destinée au traitement de l'éthylène. 

Le traitement de l'éthylène s'avérant être la première étape - et la plus importante - de la chaîne de production pétrochimique, ce désastre aurait eu un effet domino sur l'intégralité du site. La charge initiale vers les unités en aval aurait chuté de 20 à 40% pour un impact économique massif. Les réparations nécessitant un mois de travaux, le site réclamait une réponse d'urgence.

Fiche technique de projet

5 000 000 $ par jour

Coût estimé en cas d'échec

60 000 tonnes

Équipement de refroidissement

19,8 MW

Alimenter l'installation

14,5 kilomètres

Câbles posés

La solution

Solution de refroidissement d'urgence développée en six jours

Pour 5 millions USD par jour, il fallait agir le plus rapidement possible. L'intervention devait être immédiate, tout en évaluant les dommages et en installant le groupe froid temporaire. Étant donnée l'ampleur du site, ce n'était pas une mince affaire. Au total, nous avons expédié 60 000 tonnes de capacité de refroidissement – 30 000 tonnes pour un usage immédiat et le reste en appoint – et 12,3 MW d'énergie, 14,5 km de câbles, des cuves de carburant et plus encore. Le tout en seulement six jours.

La différence d'Aggreko

Vous voulez de la vitesse ? Nous relevons le défi.

Notre différence

L'impact

La raffinerie évite ainsi des pertes journalières de 5 millions USD.

Grâce à notre système de refroidissement installé en six jours, notre client a évité un désastre économique. Une réponse rapide a permis de remettre l'unité d'éthylène en marche à pleine capacité afin de produire la charge d'alimentation nécessaire pour maintenir les unités en aval en service. La raffinerie a alors pu se concentrer sur la réparation des cellules endommagées de la tour de refroidissement sans avoir la pression indésirable des délais de travaux leur coûtant 5 millions USD par jour.

« Lorsque les coûts s'envolent, la pression pour une réponse rapide est très forte. Heureusement, nos solutions sont toujours efficaces. »

Confiez-nous vos besoins

Nous vous aiderons à trouver la solution qu'il vous faut