KenGen

Nairobi, Kenya

Secteurs Entreprises de service public

Le défi

Combler le déficit de l'offre électrique au Kenya

Une sécheresse prolongée a soumis les capacités de génération hydroélectrique du Kenya à une forte pression. Par ailleurs, le pays connaît un véritable essor économique et la demande d'électricité atteint des niveaux records. Baisse de l'offre électrique, hausse de la demande … rien ne va plus. 

KenGen, la compagnie électrique publique, a compris qu'il fallait agir. La marge de réserve de puissance avait chuté très en dessous du minimum recommandé pour couvrir les pannes de courant. L'entreprise avait besoin d'aide pour préserver ses approvisionnements électriques. Le Gouvernement kenyan a lancé un appel d'offres pour la livraison rapide d'une alimentation de secours temporaire. Nous l'avons remporté et nous nous sommes mis au travail. 

Fiche technique de projet

100 MW

Centrale électrique temporaire

10 %

Sur la capacité de génération kenyane

9 semaines

Vitesse de livraison de la première tranche

La solution

Livraison de 100 MW de capacité de production par tranches

Utilisant notre expérience de livraison de groupes électriques multi-mégawatt d'urgence, nous avons installé une centrale temporaire de 100 MW à Embakasi, dans l'est de Nairobi. Le site était complètement doté en groupes électrogènes, transformateurs, appareillages de commutation, salles de commande, cuves de combustible et produits auxiliaires.

En neuf semaines, nous avons assuré la livraison de 44 MW par tranches. Les 36 MW suivants étaient disponibles en 16 semaines. Et les 20 MW finaux cinq semaines plus tard. Au total, la centrale de 100 MW assumait près de 10% de la capacité de génération totale du Kenya.

la différence aggreko

Livraison rapide de centrales multi-mégawatt au réseau local.

Notre différence

L'impact

Croissance industrielle au lieu de rationnement de l'approvisionnement

Avec 100 MW, le déficit énergétique au Kenya était effectivement résolu. Le réseau local stabilisé et la compagnie d'électricité nationale ont évité les désagréments du rationnement de l'électricité. Les industries locales pouvaient investir dans l'infrastructure et la croissance avec la certitude de disposer de l'électricité nécessaire pour se développer – le tout grâce au surplus de 10% d'approvisionnement énergétique.

« La demande d'électricité au Kenya continue de s'élever mais, en résultante directe de notre partenariat avec Aggreko, nous n'avons pas à rationner l'électricité. »

Eddy Njoroge Directeur général ,
Kenya Generating Electricity Company Ltd

Confiez-nous vos besoins

Nous vous aiderons à trouver la solution qu'il vous faut