07 Oct 2020

7 questions à vous poser si vous avez besoin d’un chauffage temporaire dans votre usine agro-alimentaire

Employé de l’usine de transformation alimentaire
 

Atteindre et maintenir la température exacte est tout un art dans une installation agro-alimentaire.

Le moindre écart par rapport aux conditions optimales peut entraîner des problèmes de qualité, la perte d’un lot, le gaspillage d’ingrédients bruts ou, pire encore, la propagation de bactéries et autres contaminants pouvant poser de graves problèmes pour la santé et la sécurité. 

Par ailleurs, il faut aussi tenir compte du confort des employés. On ne peut pas s’attendre à ce qu’ils passent toute leur journée de travail dans des conditions excessivement chaudes ou froides. Encore une fois, même une différence de quelques degrés en plus ou en moins par rapport à la température cible peut faire toute la différence en termes de bien-être et de productivité du personnel. 

Vous devez donc soigneusement élaborer toute stratégie de chauffage temporaire. Vous pouvez avoir à intégrer des systèmes de chauffage supplémentaires ou de secours pour diverses raisons, allant de la panne d’équipement aux demandes saisonnières. Toutefois, quel que soit le motif, il faudra déterminer avec précision au préalable la façon dont vous mettrez l’équipement en place et gérerez les défis que vous serez amené à relever. 

Pour vous aider, voici sept questions majeures à vous poser dès à présent. 

1.   Comment ventiler en toute sécurité ?

La ventilation a toujours été une question majeure pour la santé et la sécurité, mais elle est devenue plus essentielle que jamais. Le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) et l’organisation internationale ASHRAE ont publié des lignes directrices visant à prévenir de futures épidémies de COVID-19 et d’autres virus en mettant en avant le rôle de la ventilation. Ces mesures prévoient l’utilisation de systèmes de ventilation augmentant la quantité d’air extérieur circulant dans l’espace fermé et le nombre de changements d’air par heure. 

C’est une problématique majeure du chauffage temporaire, car de nombreux chauffages de location temporaires sont configurés pour recycler l’air dans l’environnement de travail. De manière générale, ce n’est pas optimal pour la santé de votre équipe ni pour la propreté de vos zones de travail, qui plus est, à l’heure actuelle, c’est totalement inacceptable. Pour prendre un bon départ en protégeant votre personnel, vos produits et vos clients contre les bactéries nocives, virus et autres contaminants en suspension dans l’air, vous devez envisager des systèmes de chauffage qui ventilent dans l’atmosphère extérieure et ne demandent pas d’accessoires supplémentaires pour expulser les gaz nocifs. 

Il vous faut aussi compléter votre système de chauffage avec de l’équipement de ventilation d’air neuf combinant d’excellents taux de ventilation et une proportion élevée d’air extérieur avec une assistance mécanique pour système d’air de retour. Cela doit englober des filtres de qualité supérieure, des lumières UV et épurateurs d’air. 
 

2.   Comment puis-je distribuer la chaleur uniformément dans le bâtiment ou un espace spécifique ?

La distribution efficace de la chaleur dans un espace est un défi de taille lorsqu’on a recours à un chauffage temporaire. Par exemple, si vous avez installé un chauffage indirect en un point de votre installation, vous allez devoir trouver un moyen de faire circuler l’air chaud dans le reste de l’espace de travail, voire même dans tout le bâtiment. Sinon, vous serez contraint à souffler la chaleur depuis cette zone, ce qui peut interférer avec des processus précis ou avoir un autre impact négatif sur la qualité des produits, alors que d’autres espaces du bâtiment resteront froids. 

On peut envisager d’assurer la circulation de l’air avec des ventilateurs. Toutefois, ce n’est pas un moyen fiable d’obtenir une température ambiante stable dans un vaste espace et ce faisant, vous pouvez aussi contribuer à la propagation de microbes et de contaminants dans le bâtiment. 

Pour toutes ces raisons, un chauffage centralisé (chaudière eau chaude et aérothermes) constitue souvent une meilleure solution. Avec un système de chauffage centralisé, vous définissez des points de distribution sur tout le site, ce qui vous permet de maintenir une température constante et homogène. De plus, vous pouvez moduler le chauffage selon vos besoins, tout en le ciblant là où vous en avez besoin. 
 

3.   Comment éviter l’humidité ?

L’humidité et la condensation sont le pire cauchemar en production agro-alimentaire. L’excès d’humidité dans l’air ou s’accumulant sur les surfaces et équipements favorise la formation de moisissures et de corrosions. Cela crée également des conditions optimales pour la propagation de bactéries et autres êtres vivants, qui sont nuisibles à la santé humaine et détériorent des denrées destinées à la consommation, ainsi que des emballages, des outils et autres matériaux. 

En optant pour la bonne technologie de chauffage temporaire et de déshumidification, vous disposez d’une arme efficace pour lutter contre l’humidité. En revanche, un mauvais équipement pourrait aggraver la situation. Les solutions les plus problématiques sont les canons à fioul direct (flamme en contact direct avec l'air), qui émettent beaucoup de vapeur d’eau en chauffant la zone. Encore une fois, le chauffage centralisé ou chauffage canon à fioul indirect constitue une excellente solution de substitution. En effet, ce type de chauffage élimine l’humidité contenue dans l’air en alimentant la zone en air chaud et sec.   

4.   Comment éviter d’accroître les coûts ?

Il est très important de planifier minutieusement votre projet dès le départ pour vous assurer que l’équipement sélectionné soit le plus efficace et économique possible. Si jamais cette solution temporaire devait perdurer pendant des semaines voire des mois, les coûts de fonctionnement vont peser un poids énorme dans votre budget.

Généralement, le carburant représente le coût le plus important, de sorte que vous gagnerez beaucoup à trouver un moyen de réduire cette consommation. Par exemple, en utilisant une solution centralisée (chaudière et aérothermes)  vous pouvez améliorer l’efficacité énergétique du carburant jusqu’à 90 % par rapport à des chauffages classiques.

Néanmoins, le moyen le plus efficace de maîtriser les coûts est de travailler avec un fournisseur de location expérimenté, capable de vous conseiller pour trouver la meilleure combinaison de technologies pour répondre aux besoins qui vous sont propres dans vos circonstances spécifiques, et de concevoir votre installation technique sur mesure si la situation l’exige. 

Parfois, votre budget se trouve lourdement impacté par des contraintes aussi banales que le manque de place. Toutefois, en échangeant à ce sujet avec une équipe d’experts, vous pourriez découvrir une option innovante qui ne vous est jamais venue à l’esprit et qui apporte les résultats dont vous avez besoin, à moindres frais. 

5.   Et si jamais ma chaudière tombe en panne ?

Que votre chaudière soit pour le confort thermique de vos employés ou pour votre process, une panne génère toujours un impact immédiat et important sur la production. Votre chaudière de 100 à 2500 kW ou plus vient de tomber en panne, ne désespérez pas.

Il est possible d’installer un ou plusieurs chaudières plug and play en un temps record. Nos experts sauront vous recommander sur le meilleur emplacement et moyen de connexion sur votre installation.

Que ce soit pour de l’ECS, ou de l’eau de qualité alimentaire, ou directement un produit alimentaire à chauffer, nous disposons d’échangeur de grade alimentaire qui peuvent être couplés à nos systèmes.

Ces systèmes sont très appréciés par nos exploitants, car ils sont faciles à installer, configurer et déployer, dans des situations d’urgence, ou des maintenances planifiées. Vous pouvez être de nouveau opérationnel en un rien de temps. 

 

6.   Comment m’assurer de la fiabilité de la solution ?

En travaillant avec une entreprise de renom spécialisée dans la location temporaire, le risque de dysfonctionnement est très faible, mais il est toujours judicieux d’avoir un plan de secours. Nos ingénieurs vous aideront à dimensionner un système de redondance si votre application nécessite une sécurité accrue.

À cela s’ajoute la surveillance à distance, qui vous assure une sérénité totale. L’entreprise de location responsable de l’équipement surveille l’installation 24 h/24, à distance, et suit la performance pour vous prévenir quand le carburant est bientôt épuisé, ce qui évite les éventuels problèmes d’entrée de jeu. Elle vous donne aussi des conseils pour améliorer l’efficacité. 

7.   Vais-je subir des arrêts sur mon chauffage cet hiver ?

Si vous savez d’avance que vous aurez besoin d’un chauffage temporaire, qu’il s’agisse d’un supplément saisonnier ou de faire face à une période de maintenance planifiée, vous devriez pouvoir organiser la transition en toute fluidité, sans aucune interruption.  

Tous nos systèmes de chauffage sont prévus pour être installés rapidement et facilement, de sorte que votre temps d’arrêt sera minimal. 
Nos experts vous conseillent toujours sur les meilleures solutions qui répondront à vos impératifs de production. Que ce soit un branchement de chaudière en parallèle, en lieu et place, que ce soit des aérothermes supplémentaires sur votre réseau ou même l’utilisation de vapeur disponible sur votre site, nous aurons la solution idéale.

 

Obtenir des réponses

Maintenant que vous savez quelles questions poser, il est temps d’obtenir des réponses définitives spécifiques à votre site. Plus vous anticipez les questions liées au choix de la technologie optimale, plus l’installation de votre chauffage temporaire sera rapide et économique. 

C’est pourquoi nous vous invitons à prendre contact au plus vite avec nos ingénieurs commerciaux spécialisés dans le secteur agro-alimentaire. Ils disposent d’une grande expérience dans le domaine, comprendront les enjeux de votre site et vous recommanderont des solutions précises et compatibles avec les préconisations COVID-19.