08 Jan 2019

Contrat de puissance electrique au Burkina Faso

HFO Power plant in action
 
  • Écrit par


  • Publié le

• Suite à un Appel d’Offres Restreint, la Société Nationale d’Electricité du Burkina (SONABEL) et le Ministère de l’Energie confient à Aggreko l’installation d’une centrale électrique de 50 MW au fuel lourd, jusqu’en 2022

• Aggreko va approvisionner le Réseau National Interconnecté du Burkina Faso en électricité

Ouagadougou, Burkina Faso - Aggreko, spécialiste des solutions d’énergie mobiles et modulaires, signe un contrat de trois ans pour l’installation et la gestion d’une centrale électrique au fuel lourd (HFO) d’une capacité de 50 MW au profit de la Société Nationale d’Electricité du Burkina (SONABEL) et du Ministère de l’Energie du Burkina Faso. La centrale sera déployée en quelques semaines, afin d’assurer sa mise en service au cours du premier trimestre 2019.

Avec 6,7 % de croissance économique en 2017, la demande en électricité progresse de façon encore plus soutenue dans tout le pays, dont la population est rurale à 77%. Cette nouvelle centrale permet de satisfaire les besoins de manière rapide et fiable, à moindre coût.

La SONABEL et le Ministère de l’Energie ont choisi Aggreko pour les performances techniques, économiques et environnementales de la centrale proposée, qui permet d’assurer un coût de l’énergie compétitif, tout en assurant une fiabilité du réseau.
La centrale électrique, installée sur le site de Ouaga II sera composée de groupes électrogènes conteneurisés mobiles et modulaires d’une capacité de 1,82 MW, équipés de moteurs MAN, ainsi que des auxiliaires. L’électricité produite sera injectée sur le Réseau Électrique National Interconnecté et bénéficiera à l’ensemble du pays pour soutenir son développement.

La différence d’Aggreko : une solution performante à un coût de l’énergie compétitif
Dr Bachir Ismaël Ouedraogo, Ministre de l'Energie du Burkina Faso, explique : « Nous avons attribué le contrat à Aggreko à l’issue d’un processus rigoureux, au cours duquel une Commission Technique a étudié l’ensemble des solutions proposées. Aggreko s’est démarqué pour ses performances techniques, son coût de l’énergie et sa capacité à s’adapter parfaitement aux besoins uniques de la SONABEL. Nous avons également porté une attention particulière à la politique de sécurité et au respect de l’environnement. Cette nouvelle centrale est un grand pas pour combler le déficit énergétique du pays ».

Le Burkina Faso, un pays stratégique pour Aggreko

« Notre premier projet en Afrique a été réalisé au Burkina Faso, en 1995. Nous nous réjouissons de ce partenariat avec la SONABEL et le Ministère de l’Energie », a commenté John Lewis, Directeur Général d’Aggreko pour l’Afrique.

« Une source d’énergie stable et fiable permet aux populations, aux communautés et aux entreprises de prospérer. Le Burkina Faso dispose de ressources et d’un fort potentiel pour les exploiter. Nous sommes fiers d’y apporter notre humble contribution. »

Aggreko est leader dans la fourniture d’énergie mobile et modulaire, de réchauffement et de refroidissement de température, avec une flotte de générateurs représentant près de 10 GW au niveau mondial. Les sociétés d’électricité, les mines et l’industrie sont ses domaines d’expertise majeurs, pour fournir des solutions de production d’électricité fiables et à moindre coût, en exploitant au mieux les ressources disponibles parmi le diesel, le gaz, le fuel lourd (HFO), l’énergie renouvelable avec ou sans capacité de stockage.

La société a plus de 50 ans d’existence et est réputée pour sa rapidité d’intervention, l’efficacité de ses centrales électriques, mini-réseaux, réponses aux situations d’urgence, son exigence en terme de sécurité et son engagement à employer et former des collaborateurs locaux dans les régions dans lesquelles elle opère.

CONTACTS CLÉS